iditenté

L'iditenté nationale

Patriotisme : amour des siens - Nationalisme : haine des autresLes voyez-vous, ces gens qui portent leur territoire en bannière ?
Extrémistes, ils s'en défendent, mais jamais ils ne supportent que l'on remette en cause leur patrie.
Ils ne sont pas nationalistes. Pas forcément non.
Ils ne sont pas xénophobes. Pas forcément non.

C'est la race de ceux qui sont nés quelque-part.

"Ouesh gros, représente le tié-quart !"
"Tu peux pas comprendre, t'es pas né ici..."
"Nan mais les touristes, ils viennent chez nous, ils respectent rien."

Que leur sol soit pourri, ou leurs cités merdiques, ils en sont fiers. Il n'y a pas de quoi. Pourquoi aller voir dans d'autres pays ? Si c'était mieux ailleurs, ils y seraient forcément nés. Il y en a qui font rire, il y en a que l'on trouve sympa. Pourtant, lorsqu'ils grincent des dents, plus personne n'aime les iditentistes.
On pointe alors les terroristes de l'identité : ils sont faciles à combattre, ce sont des stéréotypes. En ce sens, ils rassurent ; mais ce ne sont pas les pires.

Il y en a d'autres. D'autres pour qui le sentiment national ou l'amour du terroir sont plus insidieux.
Tu parles de pays des droits de l'homme, de pays des Lumières et du bon vin ? Et tu crois que la Terre entière nous envie pour ça ?

Chauvin !
Tout le monde s'en fout de ton claquos et de tes croissants.

Pourquoi sors-tu ton drapeau, supporter ?
Pourquoi sors-tu ton canif, hooligan ?
Pourquoi sors-tu ton gun, redneck ?

Avoue-le : ta terre, ton ghetto, ton langage, au fond, ce sont les seules choses dont tu puisses être fier.