Le désert de la pensée

  • Par umdp
  • Le 14/10/2017
  • Commentaires (0)

L'entreprise, c'est le désert de la pensée.

 

Vas-y.

Privilégie l'action à la réflexion, le reflexe à l'introspection.

Il te faut agir, et vite, à la quête d'un profit qui n'est pas le tien, à la quête d'une renommée bien vaine.

Les plus actifs graviront les échelons un à un, mais leur échelle ne va nulle part. Elle s'abîme dans le vide de l'esprit, la vacuité des vanités, la vanité du paraître.

Montre ton occupation, prouve ton implication, organise ton propre débordement : fais en sorte que les autres sachent à quel point tu es un élément sur lequel on peut compter. Tu pourrais effectuer le même travail en moins d'heures et partir plus tôt : surtout, n'en fais rien !

Ici, dans l'entreprise plus qu'ailleurs, le faire-savoir est plus important que le savoir-faire.

 

A la fin, à force de paraître et de te démener, tu auras peut-être la chance de devenir un gros poisson. Un gros poisson dans une petite mare, régnant sur une armée de têtards atrophiés, alors qu'à ton insu s'étend l'océan. Et tu jubileras de ton pouvoir, tu te délecteras de ton idiotie, quand à la retraite ta mare s'aséchera, et qu'un autre têtard deviendra roi.

Le désert de la pensée

Tu auras sacrifié ton énergie au projet d'un autre, sacrifié ton cerveau dans des querelles et des calculs absurdes, des tâches qui n'auront pas plus de sens dans 100 ans qu'elles n'ont de résonnance dans la société actuelle. Tu as déjà bien du mal à expliquer ce que tu fais à tes amis, alors imagine à quel point c'est confus pour l'homme de 2117.

 

Tu as cessé de penser. Elle est en route, la machine qui broie.

Ton travail est peut-être intellectuel, parfois même complexe. Il t'arrive souvent de réfléchir, de te creuser la tête sur des problématiques concrètes, tout ça, je ne le nie pas.

Tu réfléchis oui, mais tu ne penses pas. Comme un miroir, tu réfléchis : c'est à dire que tu ne renvoies rien d'autre que ce que l'on te projette.

Tu ne proposes rien qui soit intelligible en dehors de toi, qui puisse s'expliquer en dehors de toi. Tout ton discours n'a de sens que dans ta propre sphère.

C'est normal, l'objectif de l'entreprise est celui du court terme, et le temps dans lequel tu t'exprimes est celui de l'instantané : aucune pensée ne peut sainement s'y développer.

 

Et si tout à coup, une pensée, une toute petite pensée venait à survivre, bien cachée au fond de nos têtes de petits têtards ? Que se passerait-il ?

 

Le chaos.

mensonge

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau